*~* Le Salon *~*

Lieu de détente où règne amitiés et divertissements
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Ven 17 Fév - 18:53

Citation :
JO-2006:

Joubert décevant 6e, les snowboardeuses françaises éliminées
2006-02-17 15:49:00
TURIN (AFP)


Il n'y a pas eu de "Miracle à l'italienne" sur la glace du Palavela de Turin où Brian Joubert, a été d'un auteur d'un programme libre décevant dans lequel il a escamoté bon nombre d'élements techniques.

Le Poitevin, 21 ans, a échoué à une 6e place bien loin de ses attentes et dans une tout autre catégorie que le Russe Evegueni Plushenko, sacré pour la première fois champion olympique, devant le champion du monde suisse Stéphane Lambiel.

Du ski de fond et alpin, du snowboard et du skeleton: vendredi est une journée à quatre podiums, tous en montagne, avec quelques possibilités pour les Français.

En ski de fond (15 km classique messieurs, départ 10h00), Vincent Vittoz va tenter de trouver ses sensations face notamment au Russe Vassili Rotchev et aux Norvégiens. Les Italiens, devant leur public, seront également de sérieux clients.

"On peut tout attendre de lui, mais ce n'est pas sa distance", estime le directeur sportif de l'équipe de France, Jean-Pierre Burdet.


Pour ce 15 km classique, l'équipe de France alignera aux côtés de Vittoz Alexandre Rousselet et Christophe Perrillat, ainsi que Jean-Marc Gaillard, autorisé à courir à partir de vendredi après avoir subi un nouveau contrôle sanguin jeudi, après un test de santé révélant un taux d'hémoglobine trop élevé.

En snowboardcross dames, Karine Ruby, Marie Laissus et Déborah Anthonioz ont été éliminées dans le tableau final vendredi à Bardonecchia.

Ruby et Anthonioz ont disparu en quarts de finale, Marie Laissus échouant en demi-finales. Julie Pomagalski, la quatrième française engagée, avait été éliminée en qualifications.

En skeleton messieurs (18h15), le Canadien Jeff Pain, double champion du monde (2003, 2005) et vainqueur pour la deuxième année consécutive de la Coupe du monde, veut compléter son impressionnant palmarès avec la médaille d'or olympique, sur la piste de Cesana Pariol.

A suivre également le Français Philippe Cavoret, 3e et 4e sur deux étapes de la Coupe du monde cette saison, ou encore les Américains Eric Bernotas et Kevin Ellis, respectivement N.3 et N.4 au classement général 2006.


Suspense en ski alpin combiné dames (dernière manche du slalom à 19h30). La Croate Janica Kostelic (triple médaillée d'or à Salt Lake City en 2002, notamment sur le combiné), intouchable d'ordinaire, n'est pas au mieux de sa forme.

Forfait pour la descente de mercredi en raison des séquelles d'une grippe et d'un accès de tachycardie, Kostelic figure sur la liste de départ mais reste incertaine pour la deuxième course féminine de la quinzaine.

Les prétendantes ne manquent pas entre la Suédoise Anja Pärson, les Autrichiennes Marlies Schild, Nicole Hosp et Kathrin Zettel et l'Américaine Julia Mancuso.

La France aligne Anne-Sophie Barthet, 17 ans, benjamine de l'équipe de ski alpin, et Marie Marchand-Arvier, 20 ans.

source: http://actu.voila.fr/Article/mmd--francais--journal_internet--une/060217080455.tcn1ojdu.html


Dernière édition par le Jeu 9 Mar - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Ven 17 Fév - 18:58

Citation :
Première médaille d'or olympique en snowboard cross


L’Américain Seth Wescott est le premier médaillé d’or olympique dans l’épreuve du snowboard cross qui fait son apparition aux Jeux Olympiques de Turin. Devant une foule enthousiaste à Bardonnechia, cet athlète de 29 ans, originaire de Caroline du Nord, a totalisé 1000 points, ce qui l’a placé devant le Slovaque Radoslav Zidek et le Français Paul-Henri Delerue.


Un sport d’action
Le snowboard cross est un sport d’action, rapide. Certains le comparent au moto-cross. Les athlètes concourent les uns contre les autres par groupes de quatre sur un parcours de 700m spécialement conçu pour cette épreuve, parcours qui comprend des virages inclinés, des bosses et des "vagues". Aucun point n’est attribué pour le style. Le premier athlète à franchir la ligne d’arrivée est le vainqueur.

L’épreuve féminine du snowboard cross se tiendra le 17 février.

Débuts olympiques
Inscrit au programme olympique en 2003, le snowboard cross fait ses débuts olympiques à Turin. Le snowboard a été pour sa part introduit aux Jeux de 1998 à Nagano, avec remise de médailles dans les épreuves du slalom géant et du halfpipe messieurs et dames. Aux Jeux de 2002 à Salt Lake City, le programme a été modifié afin que les hommes et les femmes puissent concourir dans le slalom géant parallèle et non plus le slalom géant.


source: http://www.olympic.org/fr/news/olympic_news/full_story_fr.asp?id=1686
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 17:11

Citation :




Le super-G féminin reporté à lundi

En raison des conditions climatiques, la course de dimanche a été reportée à lundi.


Ayant axé sa préparation sur la récupération, Carole Montillet bénéficiera donc de 2 jours supplémentaires dans une course où les favorites sont les Autrichiennes Dorfmeister, Goetschl, Meissnitzer, la Suédoise Paerson. La Croate Kostelic est forfait. Ingrid Jacquemod aura le mors aux dents: "J'ai une revanche à prendre et je crois fort en moi".


Jusqu'au bout, les organisateurs auront tenté de faire partir le super-G féminin. Malgré un brouillard extrêmement épais, et une chute de neige continue, ils avaient d'abord annoncé le maintien du départ pour 12h. Mais certainement échaudés par le pitoyable épisode de samedi dans la course des messieurs, et également par les prévisions plus que pessimistes pour le reste de la journée, la Fédération internationale de ski a fini par annuler le super-G. L'épreuve se déroulera lundi, entre les deux manches du slalom géant masculin.

Après avoir démontré un énorme courage lors de la descente, deux jours après sa spectaculaire chute en entraînement, Carole Montillet a décidé de rechausser les skis pour le super-G. Six jours après son accident, la Française espère avoir suffisamment récupéré pour jouer un rôle lors de cette épreuve, elle qui avait fini 6e à Cortina d'Ampezzo, juste avant les Jeux. Sans pression, avec l'envie de bien faire et de vivre vraiment ces Jeux Olympiques de Turin.

Mais la concurrence est rude. Anja Paerson, revancharde après sa 3e place en combiné, a à coeur de conserver sa suprématie acquise lors du championnat du monde. Janica Kostelic, l'ayant dominé une première fois samedi, ne pourra pas remettre ça, ayant été contrainte au forfait. "J'ai soin de plus d'énergie. Je me sens vraiment trop faible", a-t-elle déclaré après son sacre olymique en combiné, samedi. Il faudra par ailleurs compter sur l'armada autrichienne (Goetschl, Meissnitzer, Dorfmeister, Fischbacher), en manque de médailles, notamment en ski alpin.



http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/ski/18300340-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 17:12

Citation :



Perquisitions et contrôles chez les Autrichiens

Les équipes de biathlon et de ski de fond autrichien ont fait l'objet de contrôles inopinés, samedi soir à Turin.


Dirigée par le procureur de Turin, une perquisition s'est déroulée dans une villa de la délégation autrichienne. Le CIO a effectué des tests antidopage sur des informations de l'Agence mondiale antidopage indiquant la présence de Walter Mayer, interdit de participer aux JO jusqu'en 2010 pour son implication dans une affaire de transfusion sanguine.


Walter Myer a ainsi été mis en examen par le parquet de Turin. L'ex-directeur technique national, interdit de JO jusqu'en 2010 et qui ne possède donc pas d'accréditation, serait poursuivi pour violation de la loi italienne antidopage votée en l'an 2000 qui ne punit pas uniquement les athlètes mais aussi toute personne qui "favorise l'utilisation de produits et de substances interdites".

Mayer, suspendu à vie par la Fédération internationale de ski depuis 2003, avait été interdit d'olympiade par le CIO après que deux de ses athlètes, son fils Marc Mayer et Achim Walcher eurent été convaincus de dopage à la suite de la découverte de matériel de transfusion sanguine dans une maison occupée par les fondeurs autrichiens lors des Jeux de Salt Lake City en 2002.

De plus, selon le secrétaire général du Comité olympique autrichien Heinz Jungwirth, du matériel de transfusion sanguine a été saisi fin janvier chez Mayer à Ramsau lors d'une perquisition menée par des enquêteurs de l'agence mondiale antidopage. La perquisition a eu lieu au domicile et dans le centre d'entraînement dont s'occupe Mayer. "Ils y ont trouvé du matériel similaire à celui qui avait été trouvé lors des JO 2002" a précisé Jungwirth.

Les opérations de samedi, qui ont duré quelques heures, ont été dirigées par le procureur général du parquet de Turin Marcello Maddalena. Les enquêteurs étaient divisés en deux groupes, l'un contrôlant les documents d'identité des Autrichiens et l'autre procédant aux contrôles en présence des responsables de l'équipe autrichienne. Le directeur technique de l'équipe autrichienne, Markus Gandler, a fait part de son étonnement et de sa consternation à la fin de l'opération. "Je crois que cela concerne seulement Walter Mayer, a-t-il déclaré. Les athlètes étaient tous sous le choc. Je n'ai pas la moindre idée de ce que la police italienne recherche."

http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/skidefond/18302537-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 19:45

Citation :



Une affaire qui va faire du bruit

Le relais du 10 km de ces JO est sujet à controverse après qu'une réclamation posée par la France ait été déboutée.

Toute l’affaire débute lorsque le 4e relayeur suédois Fredriksson se trompe de chemin et en revenant sur ses pas, coupe au travers des bornes (d’environ 3,50m). Un juge, le N.41, reconnaît que le Suédois a bien franchi les limites, mais qu'il n'en a pas profité. Le staff français s'emploit à l'heure actuelle à prouver l'erreur...

Citation :
Extrait du règlement de la FIS - Ski de fond


385.1 Procédé de contrôle

385.1.1 Tous les aspects des compétitions doivent être contrôlés de manière à

assurer la sécurité et le déroulement correct de la compétition pour les

compétiteurs. La localisation des postes de contrôle et l’utilisation de

contrôleurs doit être définie par le directeur de l’épreuve en accord avec le

DT. Une particulière attention est à donner à donner à ce qui suit:

- contrôle de la technique s’il y a lieu

- le skieur doit parcourir l’intégralité de la piste sans aucune possibilité de

coupure

...

Le règlement complet de la FIS pour le ski de fond (fichier pdf)


Dans l'attente...


Les Suédois ayant terminé troisièmes de la compétition, juste devant les Tricolores, on peut comprendre l’importance de l’enjeu : une médaille de bronze est à la clé. Le camp français a donc posé réclamation auprès du jury, signalant la faute synonyme de disqualification du relais suédois.

Problème, l’image qui montre clairement la faute, n’a pas été utilisée pour la diffusion internationale. Venu dans les locaux de France Télévisions pour la voir, l'encadrement de l'équipe de France ne peut que constater son absence. Du coup, une demande de France Télévision auprès du TOBO, diffuseur officiel des JO, est obligatoire pour obtenir la preuve de la faute suédoise. Mais le TOBO refuse de transmettre cette cassette dans un premier temps.

Les coups de téléphones se multipliaient, un conseiller du ministre des sports de Jean-François Lamour, présent à Sestrières, était tenu au courant. On pense alors faire appel au TAS (Tribunal arbitral du sport). Il est environ 15h00 lorsque l’on apprend finalement que l’image a été envoyée à Turin, sans plus de précision… A 16h, le flou demeurait. De son côté, le jury n'ayant pas eu de preuves à disposition, la remise des médailles était toujours programmée avec les Suédois sur le podium.

Nouveau coup de théâtre une demi-heure plus tard, lorsque le jury reconnaît que l'athlète a bien franchi les limites de la piste. "Le skieur a réagi avant le panneau l'interdisant d'emprunter cette piste, alors, même s'il a coupé entre deux pistes, tout ce qu'il a fait c'est plus de mètres, a assuré Juerg Capol président du jury.

A la lecture de cette annonce, Gérard Rougier a indiqué que le jury reconnaissait de lui-même la faute du Suédois, et que par conséquent, il n'avait plus besoin d'images. Cette fois, l'organisation demandait à ce que la requête soit cette fois déposée par la Fédération Internationale de ski... Cette dernière rétorquant que la Fédération Française de Ski devait faire appel auprès d'elle pour pouvoir faire quelque chose ! A 16h30, le podium était toujours maintenu.

http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/actualite/dimanche19fevrier/18305116-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 21:22

Citation :


Sylvain Guillaume : "Un scandale !"

Médaillé d'argent à Albertville, de bronze par équipe à Nagano, le biathlète est revenu sur l¿affaire du relais 4X10 km.


Pour Sylvain Guillaume, consultant pour France Télévisions à l’occasion de ces XXes Jeux Olympiques d’hiver, estime que la faute commise par le Suédois Mathias Fredriksson (qui a franchi les limites de la piste) est synonyme de disqualification. « Si la loi n’est pas appliquée, c’est scandaleux ».


Props recueillis par Romain Bonte
Publié le 19/02 à 18:10




Le Suédois n’a pas fait l’effort de revenir complètement sur ses pas. Dans ce cas là, la loi de la Fédération Internationale de Ski est catégorique : l’athlète doit être disqualifié et donc le relais suédois doit être éliminé. Emmanuel Jonnier qui s’est également trompé de chemin lors du tour précédent, a quant à lui fait l’effort de revenir sur ses pas, sans couper la piste. Dans ce cas de figure, un fondeur peut perdre entre dix et 15 secondes. Mais l’athlète perd aussi et surtout sur un plan mental, ce qui joue énormément dans une compétition comme celle-ci. Si la loi n’est pas appliquée, c’est tout simplement scandaleux.

Si ces deux athlètes se sont trompés, cela s’explique par le fait que personne n’était là pour les aiguiller. On peut comprendre que dans une telle course, une erreur de ce type peut arriver à tout le monde. Le plus étonnant, c’est que dans le 10 kilomètres classique dames, la même situation s’est produite avec la Canadienne Beckie Scott. Mais cette fois, la biathlète avait été disqualifiée si tôt la course terminée. C’est assez perturbant comme situation.

Pour en revenir à la compétition, le relais français n’a pas à rougir de sa course, bien au contraire. Ils font un beau relais. Et il est possible que même si tu enlèves l’erreur d’Emmanuel (Jonnier), cela ne suffit pas. On les attendait tous au tournant, il n’y a pas vraiment d’excuses par rapport à leurs courses. Mais les Français ne sont pas les seuls. Les Norvégiens, les stars des sports nordiques sont passés au travers de leurs Jeux. Il serait intéressant de voir de quelle manière la presse norvégienne a traité le sujet…

http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/actualite/dimanche19fevrier/18306527-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 21:48

Citation :


Franck Pedretti: "Karine Ruby méritait mieux"


L'ex-champion de freestyle est revenu sur la déception des Françaises en boardcross.


Consultant pour France Télévisions à l'occasion de ces XXes JO d'hiver, Franck Pedretti nous fait partager son savoir sur cette discipline passionnante qu'est le snowboard. Cet ancien champion de freestyle - halfpipe est resté tout de même douze ans dans le Top 10 des Français, avec notamment un titre de champion de France 1994 en freestyle.


Propos recueillis par Romain Bonte
Publié le 19/02 à 10:02



Karine Ruby, "Madame snowboard"


"Au départ, on a 23 filles qui ne sont pas là par hasard. Là dedans, il y a quatre Françaises de grande qualité. Parmi elles, Karine Ruby, 68 victoires à son actif, Déborah Anthonioz, Marie Laissus et Julie Pomagalski. Pour résumer, on a de quoi faire des médailles. On a de quoi se battre face aux autres grosses cylindrées. Il faut savoir que lorsque l’armada française débarque, elle fait peur aux autres nations. Lorsque nos quatre filles viennent aux Jeux, ce n’est pas pour faire une médaille de bronze ou d’argent. Depuis 2003, et l’annonce que le boardcross sera discipline olympique, elles sont là pour l’or, et l’on peut donc comprendre pour quelles raisons notre déception était immense après la journée de boardcross.

Si je devais pousser un coup de gueule, ce serait sur la manière dont cette compétition a été gérée. C’est quand même incroyable de voir le Directeur sportif de l’équipe de France, Luc Faye, lisser la piste ! Ce n’est pas de la faute des bénévoles, mais bien celle des organisateurs.

Karine partant avec le dossard N.1, elle a dû composer avec une piste qui ne se présentait pas dans les meilleures conditions. Les autres nations n’ont même pas manifesté leur mécontentement face à cette étonnante organisation. Sachant qu’elle participait à ses derniers Jeux, qu’elle faisait partie des favorites, elle avait forcément beaucoup de pression.

Karine c’est « Madame snowboard », elle aurait mérité une plus belle sortie, mais c’est le sport. Il faut saluer sa formidable carrière. On lui doit une marque de reconnaissance pour tout ce qu’elle a fait pour notre sport. Karine aura été « une lisseuse de luxe » pour le snowboard, en d’autres termes, elle aura mené notre sport sur une voix royale. L’avenir ? Je pense qu’il faut compter sur Sophie Rodriguez. L’avenir du snowboard féminin repose en partie sur ses épaules.

Pour en revenir à la compétition, même si on n’avait plus le cœur à regarder la finale, le spectacle était au rendez-vous ! L’incroyable s’est produit. Tout d’abord on a assisté à la lourde chute de la Canadienne Maelle Ricker (sortie sur civière). Archi favorite, l’Américaine Lindsay Jacobellis fait toute la course en tête et le pire arrive pour elle. En freestyleuse qu’elle est, elle décide de faire une figure dans la dernière ligne droite, et ça lui coûte très très cher. Elle chute, et cela profite à la Suissesse Tanja Frieden (or). Les larmes de joie ou de tristesse se mêlent à la neige sur la ligne d’arrivée. Tout heureux, l’Américain Seth Wescott vient alors embrasser sa compagne. L’image est belle pour ce « couple en or »."

http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/actualite/samedi18fevrier/18300520-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Dim 19 Fév - 23:01

Citation :
JO-2006 - Bob à 4 - Dopage: le TAS refuse d'exclure le Brésil

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a refusé d'exclure l'équipe de bobsleigh à quatre du Brésil, dont l'un des membres avait été écarté après un contrôle antidopage positif survenu en janvier, comme le réclamait l'Australie, a annoncé dimanche le TAS dans un communiqué.

Le TAS n'a pas précisé les motifs de sa décision qui seront dévoilées "plus tard dans la soirée ou le lundi 20 février", indique le communiqué.

Le Comité olympique australien (AOC) avait demandé samedi que son équipe de bob à quatre puisse prendre la place du Brésil, arguant du fait que celle-ci s'était qualifiée pour les Jeux lors d'un tournoi auquel avait pris part Armando dos Santos, exclu de l'équipe lundi dernier après la révélation d'un contrôle positif à la nandrolone (stéroïde anabolisant) effectué en janvier.

L'Australie avait terminé à la 3e place de l'épreuve remportée par les Sud-Américains devant la Nouvelle-Zélande. Seuls les deux premiers avaient obtenu leur billet pour Turin.

"Nous sommes déçus, a réagi le secrétaire général de l'AOC Craig Philips dans un communiqué. Mais nous estimons que l'audition auprès du TAS s'est effectuée d'une manière juste."

Les épreuves de bob à quatre des jeux Olympiques doivent avoir lieu les 24 et 25 février à Cesana Pariol. (AFP)

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=800002&sid=6485096&cKey=1140373283000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Lun 20 Fév - 0:36

Citation :
Walter Mayer mis en examen

Le directeur sportif national du fond et du biathlon autrichien a été mis en examen dimanche par le parquet de Turin.


Walter Mayer a été mis en examen pour violation de la loi italienne antidopage. Une opération antidopage menée samedi à San Sicario sur 10 autrichiens avait été motivée par la présence supposée sur place de Walter Mayer, interdit de JO jusqu'à Vancouver 2010. Selon ORF, il a été victime d'un accident de voiture sans gravité dimanche en Autriche.

La police italienne n'a donné aucune information, sur d'éventuelles saisies de matériel ou de substances. Mais selon la Gazzetta dello Sport un athlète autrichien aurait jeté par la fenêtre de sa chambre un sac contenant des seringues et des produits non identifiés.





Publié le 19/02 à 22:06




Six fondeurs et quatre biathlètes ont été testés lors de l'opération de contrôles inopinés, a informé dimanche matin le Pr Arne Ljungqvist, président de la Commission médicale et scientifique du CIO. "Les résultats de ces tests, tous urinaires, seront connus dans deux jours. Il n'y a pas eu de test sanguin", a précisé le Pr Ljungqvist.

Deux biathlètes contrôlés, Wolfgang Perner et Wolfgang Rottmann, sont rentrés en Autriche dans la journée, a indiqué une source autrichienne soulignant que ce retour était prévu puisqu'ils n'avaient plus d'épreuve à disputer. Mais deux courses restent pourtant au programme, dont le relais 4 x 7,5 km, mardi, une course pour laquelle Perner, meilleur Autrichien en individuel (4e du 10 km sprint), devait être le leader de l'équipe qui avait une chance de médaille.

La police italienne n'a donné aucune information, sur d'éventuelles saisies de matériel ou de substances. Mais, selon le site internet du quotidien italien la Gazzetta dello Sport, un athlète autrichien aurait, pendant la perquisition, jeté par la fenêtre de sa chambre un sac contenant des seringues et des produits non identifiés. Ceux-ci seraient en cours d'analyse, selon le journal. Par ailleurs, le secrétaire général du Comité olympique autrichien Heinz Jungwirth, a indiqué dimanche après-midi que des produits avaient été saisis. "Ils ont emporté certains médicaments. Rien de particulier, des poudres, etc..."

"Cet homme nous défie", a dit Jacques Rogge, le président du CIO, à l'AFP, dimanche matin à propos de Mayer. Aucune assistance n'a été demandée par le CIO à la police italienne pour l'opération de samedi. "Nous avons été informés par l'AMA (Agence mondiale antidopage) que Mayer poursuivait ses activités en Autriche, et nous avons une photo qui le présente comme membre de l'équipe olympique autrichienne de biathlon", a expliqué Ljungqvist.

Mayer a été sanctionné par le CIO après que deux de ses athlètes, son fils Marc Mayer et Achim Walcher, eurent été convaincus de dopage à la suite de la découverte de matériel de transfusion sanguine dans une maison occupée par les fondeurs autrichiens lors des Jeux de Salt Lake City en 2002. Du matériel de transfusion sanguine a été saisi par des enquêteurs de l'AMA fin janvier 2006 au domicile de Walter Mayer à Ramsau (Autriche), a révélé dimanche le secrétaire général du Comité olympique autrichien (OeOC) Heinz Jungwirth. "Ils ont trouvé du matériel similaire à celui qui avait été trouvé lors des JO 2002" a-t-il précisé.

Dimanche, le Comité olympique autrichien, a pris ses distances avec son cadre technique empêché d'exercer en période olympique. "Nous n'avons rien à voir avec M. Walter Mayer et si ce dernier est venu aux Jeux, il l'a fait en forme privée et en payant son billet" a affirmé Jungwirth.

http://jeux-olympiques.france2.fr/hiver/turin-2006/biathlon/18307598-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Lyv'
** Hôtesse du Salon **
** Hôtesse du Salon **
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4583
Age : 32
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   Mer 22 Fév - 1:46

Citation :
JO: les Autrichiens de nouveau visités

L'équipe autrichienne de fond et biathlon et son ancien entraîneur Walter Mayer restent la cible des carabiniers italiens. Ceux-ci ont effectué lundi soir une deuxième série de perquisitions dans une résidence de l'encadrement autrichien de fond aux JO de Turin.
Peter Schröcksnadel, le président de la Fédération autrichienne de ski (OeSV), est monté au créneau mardi pour tenter de dédouaner son organisation dont l'image a été ternie.
Entre défense et attaque, il a avoué seulement deux erreurs: «Avec le recul, j'admets que j'aurais du lui demander fermement de ne pas venir en Italie pendant les Jeux», a-t-il dit à propos de Mayer, suspendu jusqu'en 2010 par le CIO, «et je sais maintenant que nous aurions dû le licencier plus tôt.»

Lundi soir à partir d'environ 19h00, les carabiniers ont fouillé à Pragelato une résidence n'abritant que des entraîneurs et dans laquelle aurait séjourné Walter Mayer. La présence dans la région olympique de ce dernier - entraîneur fédéral jusqu'à son licenciement dimanche - avait motivé une première perquisition, samedi soir à San Sicario et Pragelato, dans des maisons occupées par des biathlètes et des fondeurs. Lors de cette première fouille menée en parallèle à des contrôles antidopage diligentés par le CIO, des objets avaient été saisis, notamment du matériel de transfusion sanguine similaire à celui retrouvé dans la maison de Mayer en 2002, à Salt Lake City
Contradictions
Dans la foulée, Mayer avait fui l'Italie où il a été depuis mis en examen pour violation de la loi antidopage italienne entrée en vigueur en 200O. Deux biathlètes, Wolfgang Perner et Wolfgang Rottmann, étaient également partis précipitamment dimanche, fuite qui a provoqué leur exclusion de la délégation olympique autrichienne. Perner et Rottmann ont avoué avoir «utilisé des méthodes peut-être illicites», a annoncé leur entraîneur Markus Gandler à l'occasion de la conférence du président de l'OeSV qui a précisé que les deux biathlètes allaient «passer devant la commission de discipline de l'OeSV».

Lundi, lors de la deuxième vague de perquisitions qui s'est déroulée alors que tous les entraîneurs, sauf un, étaient absents, «rien n'a été saisi» selon Markus Gandler, directeur sportif des équipes de fond et biathlon, qui a qualifié de «scandale» cette intervention des autorités. Des déclarations démenties par un enquêteur italien cité par l'agence italienne ANSA selon lequel «plusieurs objets ont été trouvés qui pourraient se révéler utiles à l'enquête.» ANSA annonçait plus tard la découverte par les carabiniers d'un robinet de goutte-à-goutte pour intraveineuse, probablement utilisé, dans l'appartement de Walter Mayer perquisitionné lundi soir à Pragelato
Fuites
Markus Gandler a par ailleurs indiqué que deux entraîneurs du ski de fond avait quitté l'Italie dimanche au lendemain de la première fouille. Selon lui, Emil Hoch devait de toute manière quitter Pragelato dimanche. Quant à Roland Diethart, entraîneur personnel du champion olympique 2002 du 30 km Christian Hoffmann, il serait reparti en Autriche au chevet de son protégé, malade.

«Il est son entraîneur personnel, je ne peux pas l'en empêcher» (de partir), a déclaré Gandler qui a, par ailleurs, réaffirmé que les résidences perquisitionnées étaient des maisons privées, louées pour la durée des Jeux par des entraîneurs, mais qui n'avaient rien à voir avec l'OeSV. Le CIO a par ailleurs indiqué mardi que le Comité olympique autrichien (OeOC), qui s'est depuis le début de l'affaire désolidarisé de l'OeSV et de ses entraîneurs, pourrait aussi être entendu par sa commission de discipline.

«La commission de discipline peut être réunie pour des questions autres que le dopage, par exemple pour savoir pourquoi une personne exclue des Jeux a pu être en contact avec des athlètes et une délégation présente aux JO», a expliqué mardi la porte-parole du CIO, Giselle Davies. «La présence de Walter Mayer au sein de l'équipe autrichienne (de fond et de biathlon) viole l'esprit olympique», a-t-elle déclaré, sans préciser quelles sanctions pourraient encourir les responsables olympiques autrichiens.

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=800001&sid=6491071
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesalon.dynamicforum.net/portal.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac   

Revenir en haut Aller en bas
 
SPECIAL J.O. 2006 L'actualité en vrac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clone Trooper 501st Special Ops (Blue) ROTS Mini bust
» Paroles en vrac sur Pokémon Special ~ ????
» Special Dead (2006, Thomas L. Phillips & Sean Simmons)
» Aprilia rsw 250 2006 KS workshop
» vends vespa 50 special

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*~* Le Salon *~* :: *~* SPORT *~* :: Le Club des Sportifs :: Jeux Olympiques :: J.O. d'hiver-
Sauter vers: